“La liberté dans la foi : la parole libre du Père Lochet”

En mai 2018, paraissait un nouvel ouvrage consacré au Père Lochet “La liberté dans la foi : la parole libre du Père Lochet”, aux éditions Salvator. Ce livre est composé de textes du Père Lochet, rassemblés par les pères André Abelé et Joseph Hannesse, prêtres du diocèse de Reims, avec la collaboration de Monique Mazzoléni.

À cette occasion, vous êtes conviés à une conférence avec les auteurs, afin d’aller à la rencontre du Père Lochet, le :

vendredi 12 octobre 2018 à 20 h 00

à la Maison diocésaine Saint Sixte – 6 rue Lieutenant Herduin à Reims

 

«Dieu s’est fait homme en Jésus-Christ. Dieu est devenu humain ! Dieu est humain»

 

Le mystère de l’Incarnation est la trame et le cœur battant de ces méditations écrites par un prêtre, à la fois théologien, pasteur et grand spirituel reconnu du XXème siècle. Aussi, chacune des méditations qui composent cet ouvrage est amorcée par un témoignage ou des questions tout ordinaires qui nous rejoignent dans nos vies quotidiennes. Un commentaire de l’Évangile et une prière adaptée au temps liturgique viennent compléter chaque méditation.

Pour Louis Lochet, on peut retrouver la simplicité et donc mieux vivre avec soi-même et avec le monde en restant attentifs à l’action inlassable et actuelle du Christ, autour de nous et en nous.

Né à Reims en 1914, Louis Lochet (1914-2002) fut professeur de philosophie et de théologie morale au grand séminaire de Reims. Après avoir été curé en milieu rural, puis urbain, il assurera la formation permanente du clergé diocésain

Il partit pour l’Afrique à l’âge de 60 ans, d’où il  envoyait régulièrement ses homélies pour notre revue diocésaine.

Ses livres aussi, marquèrent des générations de prêtres. Cité par Paul VI et Hans Urs von Balthasar, Louis Lochet est un phare spirituel pour aujourd’hui.

 

– CONFÉRENCE OUVERTE À TOUS –

 

————————————————————————————————

 

Prêtre originaire du diocèse de Reims, Louis LOCHET a traversé tout le XXème siècle. De ce siècle broyé par des guerres, bouleversé par des idéologies, bousculé par des mutations énormes, Louis LOCHET ressent toute la détresse. Très conscient des drames humains et spirituels d’une société confrontée à la montée du matérialisme et qui, de plus en plus, se détourne de Dieu, il ne cesse de témoigner de l’espérance de l’Évangile.

Ce prêtre, Dieu le façonne à sa manière. À peine ordonné, Louis LOCHET est confronté à la maladie et à la proximité de la mort. Un séjour prolongé en sanatorium lui permet de s’attacher à l’essentiel : l’union au Christ. Il apprend à développer, d’abord pour lui-même, une profondeur de vie et de foi étonnante, qui le rend capable de parler au cœur de l’homme, de tout homme.

Sorti grandi de ces épreuves personnelles, il entame ses premières années de ministère comme professeur au Grand Séminaire de Reims puis comme curé d’une grosse paroisse ouvrière en pleine expansion. Lucide sur le monde, mais aussi sur l’Église, il constate, et mesure avec souffrance que celle-ci ne trouve plus le langage approprié pour répondre à toutes les nouvelles questions qui bouleversent son époque. Il sent combien l’Église a besoin d’un souffle spirituel neuf pour découvrir sa vocation de peuple de Dieu et être véritablement signe de lumière pour les hommes de ce temps, capable de se faire entendre du monde et d’être porteuse d’espérance en Jésus-Christ.

Dans le bouillonnement si riche en recherches théologiques de la période conciliaire, il sait apporter une justesse d’analyse rigoureuse, simple, profonde, avec l’humilité et l’audace des vrais spirituels qui vivent dans le jaillissement de l’Esprit du Christ. Proche des hommes, il sait leur parler, dans un langage clair, exigeant, qui vise l’intelligence du cœur et ouvre à l’espérance. Oui, profondeur de vie ! Profondeur de foi étonnante !

Il est apprécié de Paul VI, du Cardinal Marty, de théologiens comme Urs Von Baltazar, de Lubac, A-M Carré … Un évêque dira de lui “Il renouvelle tout ce qu’il touche”. De fait, sur beaucoup de sujets il a une parole neuve : maladie, souffrance, mort, éducation, mariage, ministère, apostolat, catéchèse, spiritualité, liturgie, veuvage, vie consacrée, rôle des laïcs, autorité et obéissance dans l’Église, prophétisme dans l’Église, mission, spiritualité mariale, etc …

Durant le Concile, Louis LOCHET est nommé conseillé du Clergé. Tous les témoignages récoltés attestent son influence remarquable dans l’Église de Reims pour commencer. Puis très vite, il est appelé à sillonner la France, ensuite l’Europe, et visite même certains pays d’Asie et d’Afrique. À l’âge de 60 ans, il part sans aucune hésitation en Afrique, appelé par l’Église du Burundi. Il y fonde, avec une communauté, un Foyer de Charité. Sa rencontre avec Marthe Robin s’est avérée capitale.

Membre des Foyers de Charité, Monique MAZZOLÉNI a accompagné Louis LOCHET dans la création du premier Foyer de Charité au Burundi. C’est à elle qu’il a été demandé d’écrire la première biographie de celui qu’avec beaucoup, elle appelle spontanément “le Père Lochet”.

 

Vendredi 10 Novembre 2016, Monique Mazzoleni était l’invitée de Jean-Pierre Benoît au micro de RCF Reims-Ardennes :

 

 

 

 

Nous contacter

Laissez nous un message !

En cours d’envoi
© Diocèse de Reims - 2016

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?