Hauts-Buttés : pèlerinage en l’honneur de Saint Antoine de Padoue

Comme chaque année, le sanctuaire des Hauts Buttés (Ardennes) organisera son traditionnel pèlerinage en l’honneur de Saint Antoine de Padoue. Il aura lieu les :

mercredi 13 et jeudi 14 juin 2018

Mercredi 13 juin sous la présidence de Monseigneur Thierry Jordan, Archevêque de Reims

Jeudi 14 juin sous la présidence du père Georges Bernard, chapelain du sanctuaire des Hauts-Buttés



Déroulement des journées :

  • 7 h 30 : Messe
  • 9 h 00 à 10 h 00 : Sacrement de la réconciliation
  • 10 h 00 : Chapelet
  • 10 h 30 : Messe solennelle, procession et vénération de la relique de saint Antoine
  • 15 h 30 : Célébration, bénédiction du Saint Sacrement et vénération de la relique


Possibilité de petite restauration sur place le midi.
Renseignements : +33 (0)3.24.53.02.74 – contact@saint-antoine.euhttp://www.saint-antoine.eu

 

__________________________________________________________________________________

 

St Antoine de Padoue : une longue histoire ardennaise


En 1681, au Traité de Nimègue, 21 villages de la Prévôté d’Orchimont en Belgique sont cédés à la France. Plusieurs familles françaises s’installent dans la forêt des Hayes, au nord du hameau actuel des Hauts-Buttés. Ces villages repassent sous l’autorité du roi d’Espagne en 1697. En 1706, le roi Philippe V d’Espagne leur accorde la permission de bâtir une chapelle aux Vieux Moulins d’Hargnies sous le vocable de St Antoine de Padoue, très honoré au Portugal et en Espagne. Cette chapelle fut desservie par un Dominicain de Revin, puis par un Prémontré de Laval-Dieu.

En 1769, les Vieux Moulins d’Hargnies reviennent de nouveau à la France. Les habitants demandent l’autorisation de construire un nouveau lieu de culte proche de leurs habitations.

Par arrêt du 7 Juillet 1778, le roi accorde l’autorisation. La nouvelle chapelle est dédiée à St Antoine, l’ancienne est abandonnée et tombe en ruine.

En 1822, ce sanctuaire est restauré. En 1852, le Cardinal Gousset crée la Paroisse des Hauts-Buttés pour les trois Hameaux (Hauts-Buttés, Six-Chênons et Vieux Moulins, 330 habitants)

En 1868, le curé Justin Wimet trouve une chapelle délabrée. Il se met à l’œuvre, sollicite les dons et trouve l’argent pour construire une nouvelle église en l’honneur de St Antoine. Le 15 Mai 1877, aura lieu la bénédiction du nouvel édifice par Mgr Langénieux, Archevêque de Reims. Le curé fait parvenir une relique de St Antoine et aussi la châsse de St Florent, martyr.

L’hospice fut bâti en 1891 et les sœurs furent présentes jusqu’en 1999. Le magasin fonctionne toujours et est maintenant tenu par les bénévoles de l’association Saint Antoine. Le Père Georges Bernard, de Dinant, célèbre les messes.

Le pèlerinage annuel de juin est bien suivi, mais c’est toute l’année que de nombreuses personnes s’y rendent, de façon exceptionnelle ou régulière, pour prier, faire le point, confier des soucis de toute nature …

 

Nous contacter

Laissez nous un message !

En cours d’envoi
Diocèse de Reims - 2016 © Corinne Salmon - Mentions légales

Téléchargement des documents officiels du diocèse de Reims :

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?