Jean-Baptiste de la Salle

Un saint rémois (1651-1719)


 
1651 : Sa naissance à Reims
Le 30 avril 1651, à Reims, naissance de Jean-Baptiste, fils de Louis de La Salle, Conseiller au Présidial, et de Nicole Moët de Brouillet.
 
 

Sa maison natale :
L’Hôtel de La Salle. L’actuel Hôtel de La Salle fut édifié à partir de 1545 par Henri Choilly, bourgeois de Reims, enrichi dans le négoce du drap. La façade intérieure et la tourelle datent de 1556-1557.
Bombardé et incendié en 1914-1918, cet Hôtel doit sa survie et sa restauration au propriétaire d’alors : M. Jean Lhose, patron de la Maison de Biscuits Fossier qui y avait son siège social et son centre de fabrication.

L’Hôtel porta des noms successifs : Hôtel des Sacqs de la Hérissandière, Hôtel de la Cloche Perce … avant de s’appeler “Hôtel de La Salle”, en mémoire de la famille qui l’acheta en 1609.

 

 

Des petits pas sur la route d’un fils de bonne famille destiné à la prêtrise


1662 : Jean-Baptiste reçoit la tonsure, il a 11 ans.
À 15 ans, il devient chanoine, la voie des bénéfices.
À 17 ans, il reçoit les ordres mineurs, orientation claire vers le sacerdoce. Jean-Baptiste de La Salle ne devient pas “fondateur” d’un coup : Dieu le conduit pas à pas à Reims.
1671-1672 : Décès de ses parents. Aîné, il devient responsable de ses frères et soeurs.
Jean-Baptiste de La Salle, ne voyant plus assez clair sur sa vocation sacerdotale se confie à la direction spirituelle de Nicolas Roland, chanoine de Reims lui aussi, fondateur des Sœurs de l’Enfant-Jésus, qui a ouvert des écoles pour les petites filles pauvres. Nicolas Roland l’accompagne jusqu’à l’ordination sacerdotale. Il mourra 15 jours après la première messe de Jean-Baptiste de La Salle.
1678 : ordination sacerdotale ; le pas est franchi.
Printemps 1679 : Jean-Baptiste rencontre Adrien Nyel chez les Sœurs de l’Enfant-Jésus, et pour faciliter sa mission (ouvrir à Reims des écoles pour garçons du monde populaire), il lui offre l’hospitalité. Point de départ d’un itinéraire non prévu, au service des enfants pauvres et abandonnés.
1683 : période de famine en France ; les maîtres le provoquent à une conversion aux pauvres. Jean-Baptiste partage ses biens et renonce à ses fonctions et revenus de chanoine.

 

Les écoles de Reims au temps de Jean-Baptiste de La Salle


Les Frères n’habitent pas dans les bâtiments d’écoles, mais dans une maison de Communauté indépendante. Celle où Jean-Baptiste et les premiers maîtres viennent loger à partir du 24 juin 1682 se situait Rue Neuve (actuelle Rue Gambetta), sensiblement à l’emplacement de l’actuel Lycée St Jean-Baptiste de La Salle, rue de Contrai.

De là, les Frères partent chaque jour vers les trois écoles.
Celle de la Paroisse Saint Maurice (actuelle rue Saint Maurice),
celle de la Paroisse Saint Jacques (actuelle rue de Thillois ?)
celle de la paroisse Saint Symphorien (actuelle rue Eugène Desteuque)

À Reims, Jean-Baptiste de La Salle ouvre aussi ce qu’il appelle un “Séminaire des Maîtres pour la campagne” : il y accueille des jeunes gens jugés aptes au rôle de maîtres, les forme et les renvoie vers leurs villages d’origine.

Actuellement les Frères des Écoles Chrétiennes sont présents en 80 pays.

Pour en savoir plus sur Saint Jean-Baptiste de La Salle : http://www.lasalle-fec.org/

L’Hôtel de La Salle peut se visiter tous les jours, sauf le dimanche, de 9 h 00 à 12 h 00 et de 14 h 30 à 18 h 00, de préférence sur rendez-vous.

 

Hôtel de la Salle – 4 bis rue de l’Arbalète (près de l’Hôtel de ville)

51000 Reims – Tel. : 03.26.47.73.21 – e-mail : hoteldelasalle@wanadoo.fr

Nous contacter

Laissez nous un message !

En cours d’envoi
Diocèse de Reims - 2016 © Corinne Salmon - Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?