L’Ermitage de Saint Walfroy

HISTORIQUE


Aux temps mérovingiens, en l’an 565, le diacre Walfroy, originaire du nord de l’Europe, disciple de St Martin de Tours, vient dans le Pays d’Yvois pour y vivre en ermite.

Walfroy joint à la prière une forme de pénitence originale : comme les stylites d’Orient, il se tient sur une colonne, y endurant les rigueurs du climat ardennais.

Sa prédication et son exemple, attire à l’Évangile les habitants de la région qui finissent par briser le signe de leur paganisme : la statue de la “Dea Arduina” vénérée sur la colline.

Obéissant à l’évêque de Trèves, Walfroy quitte sa colonne, évangélise la région et construit, au sommet de la colline, une église en l’honneur de St Martin. Il en fait un foyer de vie religieuse.

Il meurt peu avant l’an 600, inhumé dans l’église qu’il a construite. Ses reliques ont été transportées en Yvois (Carignan) le 7 juillet 979.

Après St Walfroy, des ermites vivant de leur travail, continuent la vie de prière et de pénitence.

– 1237 : l’ermitage est confié à l’Abbaye d’Orval
– 1855 : Après la Révolution française, le Cardinal Gousset, archevêque de Reims, rachète la propriété, grâce à la générosité du Diocèse de Reims et des Diocèses voisins, Namur et Verdun. Il confie la maison à l’Abbé Rondeau, encouragé par Jean-Marie Vianney qu’il rencontra lors d’un voyage à Ars.
– 1868 : Les Lazaristes font de l’ermitage une maison de retraites spirituelles. Ils construisent le petit cimetière, où est inhumé le Père Flagel de cette époque (et en 1999, le Frère Jean Louis).
– 1874 : construction du Chemin de Croix (restauré en 1989).
– 1880 : Construction de la Chapelle Notre-Dame du Prompt-Secours, (toujours située sur le Plateau).
– 1906 : Les chanoines Bihéry et Couvert, missionnaires diocésains.
– 1920 : Ils reconstruisent les bâtiments incendiés en 1916
– 1949 : De nouveau, le chanoine Couvert reconstruit l’ermitage détruit en 1940, il en est le chapelain. L’église date de cette époque.
– 1958 : Les Oblats de Marie Immaculée assurent le pèlerinage et le service des Paroisses voisines, jusqu’en 1980.
– 1989 : Les Frères Auxiliaires du Clergé arrivent, installés le 10 septembre par Mgr Balland.
– 2002 : Les Frères Auxiliaires du Clergé quittent Saint Walfroy – La maison est rénovée et continue ses activités.

Aujourd’hui, une Association cherche à réaliser la vocation que lui inspire St Walfroy, pour une Europe chrétienne… Quatorze siècles de fidélité à poursuivre !

 

L’ÉGLISE



L’Église moderne, fut reconstruite en 1957 (architecte M. Poirier), tout en y intégrant le chevet de l’ancienne église.

Sa forme extérieure rappelle la tente-abri du pèlerin. À l’intérieur, piliers et charpentes évoquent la forêt ardennaise.

Au dessus des portes, une grande verrière de Gaudin : elle symbolise la lutte du bien et du mal, de la Foi contre l’idole Arduina, l’Église dans la tempête.

Elle contient la dalle funéraire du chanoine Couvert. Une dalle brisée rappelle l’emplacement du tombeau de St Walfroy détruit par la guerre et perdu.

Notez que depuis quelques mois, on conserve un gisant de Saint Walfroy mis en lumière au cœur de l’église.
 
 
 
 

LA SOURCE DE ST WALFROY


La source de Saint Walfroy coule à nouveau à la fontaine dans le chemin de croix.

Un excellent travail de Sébastien Roger et d’Henri Charpentier soutenus par Olivier Marteau et Raymond Lachaise avec l’aide historique de Jean Beneux.

 

UNE MAISON D’ACCUEIL


Saint Walfroy est une maison d’accueil pour des groupes, des retraites, des sessions. Pour un pèlerinage, c’est une halte spirituelle, que vous soyez seul ou à plusieurs. L’abri du pèlerin est ouvert tous les dimanches de 14 h 30 à 19 h 00 et le samedi de Pâques à fin Octobre de 14 h 30 à 19 h 00. L’Hôtellerie est ouverte toute l’année (sauf vacances de Noël).


Nous vous offrons :

Une propriété partiellement boisée de plus de 6 hectares,
Une vaste église et une chapelle,
Trois salles de réunion, de 25 à 80 personnes,
Deux salles à manger pour 120 personnes (possibilité de restauration sur place),
L’Abri du pèlerin : livres, cartes postales, souvenirs, boissons.

Hébergement :

70 lits,
41 chambres, dont 21 avec sanitaires intégrés,
Une dizaine de chambres pour des personnes handicapées,
Un accueil adapté pour les jeunes ; possibilité de camper.

LES OFFICES


Les offices ont lieu à la chapelle (chauffée l’hiver) les lundi, mardi, mercredi, jeudi et vendredi :
• Laudes à 8 h 30.
• Office du milieu du jour à midi.
• Vêpres et Eucharistie à 17 h 30.

Chapelain de l’Ermitage : Père Lucien MARGUET – Tél. : 03.24.22.43.22 – 06.41.58.62.23. – marguet.lucien@orange.fr

 

ACCÈS


Nous nous situons à 30 km de Sedan et à 120 km de Reims :
– de Charleville : Sedan, Carignan, Margut.
– de Reims : Stenay (Direction Luxembourg) – La Ferté-sur-Chiers – Margut.

NOUS CONTACTER

Ermitage Saint Walfroy – 08370 Margut
tél. : 03.24.22.67.31 – Fax. : 03.24.22.15.94 – e-mail : saint.walfroy@wanadoo.frhttp://saintwalfroy.com/

 

Nous contacter

Laissez nous un message !

En cours d’envoi
Diocèse de Reims - 2016 © Corinne Salmon - Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?