Commémorations de l’Armistice de 1918

Le diocèse de Reims et des Ardennes commémore les 100 ans de la fin de la Première Guerre Mondiale par deux évènements forts :

– Messe du 11 novembre à 11 h 00 en la Cathédrale Notre-Dame de Reims avec un évêque allemand : un symbole fort de la réconciliation franco-allemande.

– Prière avec des enfants allemands et français à Dom-Le-Mesnil, dans les Ardennes, le 11 novembre à l’aube, à l’heure de la signature de l’Armistice.

Plaque commémorative de la réconciliation franco-allemande

Dimanche 11 novembre, c’est une cérémonie un peu particulière qui aura lieu en la Cathédrale Notre-Dame de Reims. Le diocèse de Reims accueillera Monseigneur Johannes Bündgens, évêque auxiliaire allemand d’Aix-la-Chapelle.

“En cette clôture du centenaire de l’armistice de la première guerre mondiale, c’est un signe fort que nous donnons à Reims” explique Monseigneur Bruno Feillet, évêque auxiliaire de Reims. C’est le curé de la Cathédrale de Reims, le père Jean-Pierre Laurent, qui est à l’initiative de cette messe de commémoration de la paix franco-allemande.

Reims reste l’un des symboles de la première guerre mondiale mais aussi de la réconciliation franco-allemande en 1962 entre le Général Charles de Gaulle et le chancelier Konrad Adenauer, deux chefs d’état chrétiens, qui s’est faite en présence de l’archevêque de Reims de l’époque, Monseigneur François Marty. Une plaque commémorant cet évènement, datant du 8 juillet 1962, se trouve sur le parvis de la Cathédrale de Reims, en face du portail central.

La messe du dimanche 11 novembre sera présidée par Monseigneur Eric de Moulins-Beaufort, nouvel archevêque de Reims, installé le 28 octobre dernier. C’est Monseigneur Johannes Bündgens qui prononcera l’homélie en français.

Ce même jour, Monseigneur Bruno Feillet, évêque auxiliaire de Reims, participera à une prière avec des enfants allemands et français âgés de 11 ans, en l’église Saint-Martin de Dom-le-Mesnil, à 6 h 00 du matin.

En effet, c’est de ce petit village des Ardennes qu’est partie la dernière offensive de la Première Guerre mondiale, dans la nuit du 10 au 11 novembre 1918. En mémoire de l’Armistice signé le matin du 11 novembre 1918 à 5 h 12 à Rethondes, les cloches de l’église Saint-Martin sonneront précisément à cette heure-là dimanche prochain. Après cela, en l’honneur de Saint-Martin, fêté aussi le 11 novembre, les enfants méditeront la vie du saint.

Monseigneur Bruno Feillet, participera également à la cérémonie officielle qui aura lieu le dimanche 11 novembre à 10 h 30 au signal de l’Épine à Vrigne-Meuse, là où le dernier soldat français, Augustin Trébuchon, est mort au combat.

Contact presse : Sixte-Anne Rousselot – sixteanne.rousselot@catholique-reims.fr – Tél. : 06 33 31 14 91

 

 

 

Nous contacter

Laissez nous un message !

En cours d’envoi
Diocèse de Reims - 2016 © Corinne Salmon - Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?