Saint Walfroy : un dimanche en compagnie du Père Pédro

Le dimanche 3 juin dernier, les Pères André-Marie de Croixrault et Pedro Opeka étaient les hôtes de l’Ermitage de Saint Walfroy, dans les Ardennes. Après avoir présidé la messe du matin, le Père Pedro était invité l’après-midi à témoigner et à partager son expérience auprès des plus pauvres de Madagascar.

 

Le Père Pedro est un homme d’exception. C’est un prêtre lazariste, né en 1948 à San Martin (Argentine), de parents slovènes. C’est près de son père, en Argentine, que le jeune homme apprit très tôt le métier de maçon. C’est là aussi qu’il découvrit sa vocation et qu’il choisira de consacrer toute sa vie, à la suite de Sainte Mère Teresa et de l’humble Sœur Emmanuelle, aux plus démunis et à Dieu.

En 1970, Père Pedro découvre Madagascar et toute sa misère. En 1975, il s’embarque définitivement dans son pays de mission et crée en 1989 l’association AKAMASOA (qui signifie “Les bons amis”) qui a permis d’aider et de nourrir à ce jour 400 000 personnes en détresse, d’accueillir 25 000 malgaches dans les 22 villages qu’elle a construits aux abords de la décharge de la capitale mais aussi à travers tout le pays. Ces villages comprennent des maisons unifamiliales, de nombreuses écoles (12 850 enfants scolarisés – “Ces milliers d’enfants …, ce sont de petits anges qui ont droit à avoir un avenir …” Père Pedro), des dispensaires, des bibliothèques … Tout ce travail est réalisé par des malgaches qui ont appris leur métier sur le tas et sans l’aide de leur pays.

Tous les dimanches, c’est un stade qui accueille pour la messe dominicale jusqu’à 7 000 fidèles réjouis. Une véritable fête !

En 2017, le Cardinal Pietro PAROLIN, Secrétaire d’État du Vatican (représentant direct du Pape François) a visité Akamasoa. Le Cardinal a été le témoin de la réussite du Père Pédro et l’a encouragé à continuer ce travail contre la pauvreté et en faveur de la personne humaine. Une belle page qui s’ajoute dans l’histoire et les annales d’Akamasoa.

Pour poursuivre son œuvre, Père Pedro a besoin d’une aide financière. C’est ainsi que le Père André-Marie Foutrein, moine, prêtre, poète, peintre et potier, consacre toute sa vie à soutenir l’œuvre de celui qui est devenu son grand ami.

http://www.soutien-perepedro.comsoutien-perepedro-akamasoa@orange.fr

Lire le compte-rendu sur le site du secteur de l’Yvois : http://www.catholique-reims.fr/yvois/pere-pedro-le-pere-des-pauvres-un-miracle-pour-madagascar/

 

Retour en images. Photos Bernard Hourlier :

 

Nous contacter

Laissez nous un message !

En cours d’envoi
Diocèse de Reims - 2016 © Corinne Salmon - Mentions légales

Téléchargement des documents officiels du diocèse de Reims :

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?