Les Bénédictines de St-Thierry

Dans les hôtes, c’est le Christ qu’on reçoit (Règle de saint Benoît)

 

Autour de l’an 500, Thierry, disciple de Saint Remi, perçoit l’appel de Dieu : “Quitte tout pour suivre le Christ”. Il part. À quelque distance de Reims se dresse la colline du Mont d’Hor ; Thierry s’y établit au milieu des forêts. Il prie, il défriche la terre. Sa vie cachée, toute saisie par le mystère de Dieu, attire des frères autour de lui. Un monastère naît. La règle de Saint Benoît y est adoptée vers la fin du 10ème siècle.

En 1777, la communauté sera chassée et l’abbaye entièrement rasée. Seule reste debout la salle capitulaire du 12ème siècle, le lieu même où Guillaume de Saint-Thierry donnait son enseignement spirituel aux moines dont il était l’Abbé. Après deux siècles d’interruption, la vie monastique a repris sur la colline de Saint-Thierry lorsque les Bénédictines de Vanves sont arrivées en 1968. La longue tradition de prière, d’hospitalité, de travail a commencé à renaître.

 

Règle de Saint Benoît


Écoute, ô mon fils, les préceptes du Maître, et incline l’oreille de ton cœur. Reçois volontiers l’avertissement d’un Père plein de tendresse. Et accomplis le efficacement, afin que le labeur de l’obéissance te ramène à celui dont t’avais éloigné la lâcheté de la désobéissance.
A toi donc s’adresse en ce moment ma parole qui que tu sois, qui renonçant à tes propres volontés, pour militer sous le vrai Roi, le Seigneur Jésus Christ prends en mains les puissantes et glorieuses armes de l’obéissance. Et d’abord, quelque bien que tu entreprennes, demande-lui par une très instante prière qu’il le mène à bonne fin. En sorte que lui, qui a daigné nous compter parmi ses fils, n’est pas un jour à s’attrister de nos mauvaises actions.
Il nous faut donc lui obéir en tout temps, à l’aide des biens qu’il a mis en nous, afin que non seulement le Père irrité n’ait pas à déshériter ses enfants
Mais que le Maître redoutable, provoqué par nos mauvaises actions, n’est pas à nous livrer à la peine éternelle, comme de très méchants serviteurs qui n’auraient pas voulu le suivre à la gloire. Levons-nous donc enfin à cette exhortation de l’Écriture, qui nous dit : “Voici l’heure pour nous de sortir du sommeil”.
Les yeux ouverts à la lumière Déifique et les oreilles attentives, écoutons cet avertissement Divin que nous adresse chaque jour la voix qui nous crie : “Aujourd’hui, si vous entendez sa voix, n’allez pas endurcir vos cœurs”. Et encore : ” Que celui qui a des oreilles pour entendre écoute ce que l’Esprit dit aux Églises. “Et que dit-il ? “. Venez mes fils, écoutez moi, je vous enseignerai la crainte du Seigneur “. “Courez, pendant que vous avez la Lumière de vie, de peur que les ténèbres de la mort vous saisissent “. Et le Seigneur, cherchant son ouvrier dans la multitude du peuple auquel il fait entendre ce cri, dit encore : “Quel est l’homme qui veut la vie, et désire voir des jours heureux ?”.
Que si à cette parole, tu réponds : “C’est moi” Dieu te dit alors : “Si tu veux avoir la vie, gardes ta langue du mal et que tes lèvres ne prononçant pas de paroles trompeuses. Détourne-toi du mal et fait le bien ; cherche la paix et poursuis-la”. Et lorsque vous aurez fait ces choses, mes yeux seront sur vous et mes oreilles attentives à vos prières, et avant même que vous ne m’invoquiez, je dirai : “Me voici “.
Quoi de plus doux pour nous, frères très chers, que cette voix du Seigneur qui nous invite ? Voici dans sa bonté, le Seigneur lui-même nous montre le chemin de la vie.

 

LA VIE DE LA COMMUNAUTÉ


Selon la règle de Saint Benoît, la Communauté est une école où l’on apprend à servir le Seigneur. La vie du monastère est marquée par un désir de simplicité :
Vivre d’un cœur pur l’amour fraternel. Ne rien préférer à l’amour du Christ.
Aller à Dieu par la voie de l’obéissance. (Règle de saint Benoît)

La communauté vit de son travail :

Composition et impression
Restauration de tapis d’Orient
Batiks d’art
Secrétariat

Ils seront vraiment moines lorsqu’ils vivront du travail de leurs mains, comme nos Pères dans la vie monastique et comme les Apôtres. (Règle de saint Benoît)
Quand tu entreprends quelque chose, quoi que ce soit de bon, demande à Dieu dans une prière ardente qu’il mène ce que tu fais à son achèvement. (Règle de saint Benoît)

La liturgie est célébrée en français. Les journées permettent de longs temps de solitude pour l’oraison silencieuse.
Écouter la lecture de la Parole de Dieu avec l’attention du cœur et de l’intelligence. (Règle de saint Benoît)

 

HEURES DES OFFICES :


Le dimanche : Messe, 11 h – Vêpres, 17 h
En semaine : Messe, 12 h – Vêpres, 17 h 30
Lectio Divina : Pour des groupes, possibilité de faire une lectio divina avec une soeur après vêpres. En faire la demande.
Prière pour les vocations :
- le deuxième jeudi du mois (à partir de novembre)
- Vêpres à 17 h 30 suivies de l’adoration silencieuse du Saint Sacrement (18h – 19h).

 

ACCUEIL A L’HOTELLERIE


Dans la plaine, la ville de Reims apparaît comme un signe : elle est proche, comme sont présentes à la vie quotidienne de la communauté les peines, les joies, les espérances de tous les hommes ; elle est située à l’horizon, comme le symbole du monde entier que la prière rejoint dans la solitude et le silence.
Dans les hôtes, c’est le Christ qu’on reçoit. (Règle de saint Benoît)
Le monastère accueille ceux qui, seuls ou en groupes, désirent partager la prière de la communauté, faire silence et chercher Dieu, pour une journée, un week-end et faire retraite avec les Soeurs.
Renseignement auprès de soeur hotellière : Tél. : 03.26.03.99.37 – mail : hotellerie.st-thierry@wanadoo.fr
Possibilité d’accueil : 30 personnes – 18 chambres.
Une sœur peut vous accompagner dans votre démarche spirituelle. S’inscrire auprès de la sœur Hôtelière.

 

NOUS AIDER

Si vous voulez nous aider, vous pouvez adresser votre participation.

NOUS CONTACTER

2, place de l’Abbaye – 51220 Saint-Thierry
Tel. : 03.26.03.10.72 – Fax. : 03.26.04.34.22
Prieure : Mère Fabienne HYON
Notre site internet :http://www.benedictines-ste-bathild…
e.mail :communaute.st-thierry@orange.fr

 

 

Nous contacter

Laissez nous un message !

En cours d’envoi
Diocèse de Reims - 2016 © Corinne Salmon - Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?