Rencontre mondiale des familles : un don pour l’Église depuis un quart de siècle

La rencontre de Dublin, du 21 au 26 août prochains, sur le thème «L’Évangile de la famille, joie pour le monde», sera la 9ème Rencontre mondiale des Familles, près de 25 ans après la première qui s’était tenue à Rome par la volonté de Saint Jean-Paul II. Retour sur l’histoire de ce rassemblement dans lequel les Papes successifs se sont impliqués, comme pour les JMJ.

 

Le dimanche 6 juin 1993, la Place Saint-Pierre est remplie de familles réunies par le Mouvement des Focolari pour le Family Fest. Saint Jean-Paul II, en célébrant la messe conclusive de l’évènement, en profitera pour faire une annonce importante. En concomitance avec l’Année internationale de la famille, proclamée pour 1994 par l’ONU, l’Église catholique célèbrera elle aussi une Année de la famille. Le point culminant de ces 12 mois sera la Rencontre mondiale des familles, organisée à Rome les 8 et 9 octobre 1994, sur le thème “La Famille : cœur de la civilisation de l’amour”.

Comme les JMJ, une idée prophétique de saint Jean-Paul II

Comme pour les Journées Mondiales de la Jeunesse, ces rencontres naissent donc d’une intuition prophétique du Saint Pape polonais, qui deviendront un don pour l’Église et enrichiront les pontificats successifs. Dublin sera à la fin du mois d’août 2018 la 8ème ville à accueillir la Rencontre mondiale des familles, après Rome en 1994 et 2000, Rio de Janeiro en 1997, Manille en 2003, Valence en 2006, Mexico en 2009, Milan en 2012 et Philadelphie en 2015.

Le premier rassemblement fut précédé par une série de documents de Jean-Paul II qui avait souligné la centralité de la famille dans son pontificat dès 1981 avec l’exhortation Familiaris Consortio. En 1994, le Pape publie une longue lettre aux familles, dans laquelle il met en évidence l’urgence de construire une «civilisation de l’amour» basée justement sur la famille. Lors de la Rencontre mondiale tenue donc sur ce thème en octobre de la même année, le Pape invite les familles chrétiennes à se demander avant tout quelle est leur identité et leur mission. Durant l’Année, le Pape polonais publiera aussi une lettre aux enfants et il dédiera aussi à la famille le message pour la Journée mondiale de la paix.

De Rio de Janeiro à Manille : les Rencontres deviennent globales

Trois ans après la première Rencontre, Jean-Paul II renouvellera cet évènement en se rendant au Brésil, à Rio de Janeiro, où l’évènement sera organisé les 4 et 5 octobre 1997 sur le thème « La famille : don et engagement, espérance de l’humanité ». Après trois ans, la Rencontre revient à Rome dans le contexte global du Jubilé de l’an 2000. Le Jubilé des familles est alors consacré au thème des enfants, « printemps de la famille et de la société ». Jean-Paul II consacre alors un espace important de sa catéchèse à la crise dans les familles. «Face à tant de familles disloquées, affirme le Pape le 14 octobre 2000 sur la Place Saint-Pierre, l’Église se sent appelée non pas à exprimer un jugement sévère et détaché, mais plutôt à mettre dans les plaies de tant de drames humains la lumière de la parole de Dieu, accompagnée par le témoignage de sa miséricorde».

Trois ans plus tard, en janvier 2003, la Rencontre mondiale des familles est organisée pour la première fois en Asie, à Manille aux Philippines sur le thème « La famille chrétienne, une bonne nouvelle pour le troisième millénaire ». N’ayant cette fois pas fait le déplacement en raison de son état de santé, Jean-Paul II s’exprime alors à travers une retransmission télévisée. La famille fondée sur le mariage, affirme alors le futur Saint, est un patrimoine de l’humanité, et c’est vraiment «la bonne nouvelle pour les hommes et les femmes de notre temps».

La transmission de la foi dans les Rencontres de Benoît XVI

Convoquée par Jean-Paul II, la Rencontre suivante se déroulera en Espagne, à Valence, mais c’est son successeur Benoît XVI qui s’y rendra en 2006, en mettant l’accent sur le thème de la transmission de la foi. Celle-ci, avait-il souligné, s’apprend dans le foyer domestique et c’est là qu’elle «grandit et se fortifie à travers la prière et la pratique chrétienne». La VIème Rencontre se tiendra en janvier 2009 à Mexico, en l’absence du Pape allemand, qui comme Jean-Paul II en 2003 s’exprimera via la télévision. Benoît XVI parlera alors de la famille, «formatrice en valeurs humaines et chrétiennes», et met en garde contre «une conception illusoire de la liberté» et des «élans individuels» qui portent atteinte à l’indissolubilité du mariage.

La Rencontre suivante se tiendra au cœur de l’Europe, à Milan, où le thème choisi sera «la famille, le travail et la fête». Benoît XVI évoque notamment le cas des familles blessées par les séparations. «Il me semble que le grand devoir d’un paroisse, d’une communauté catholique, est de faire réellement tout ce qui est possible pour que celles-ci se sentent aimées, acceptées», déclare-t-il le 3 juin 2012.

Les Rencontres de François, fruits du Synode sur la Famille

Avec le Pape François, la Rencontre mondiale des familles s’insère pleinement dans le chemin synodal, souhaité par le Pape pour renouveler la pastorale familiale. La Rencontre de Philadelphie de septembre 2015 est organisée entre les deux Synodes sur la Famille. Dans la ville américaine, les familles du monde entier se retrouvent sur le thème de l’amour comme mission qui rend la famille pleinement vivante.

À Philadelphie, François souligne que «le rêve de Dieu continue à se réaliser dans les rêves de nombreux couples qui ont le courage de faire de leur vie une famille». Le Pape ne manque pas de reconnaître les nombreux défis et problèmes que les familles doivent affronter aujourd’hui, mais il maintient un regard positif sur la contribution que la famille peut donner à l’Église et à la société. Il demande aux familles d’aider l’Église, de continuer à être «prophétie» pour l’humanité blessée, prophétie de la paix, de la tendresse et de l’amour.

La joie de l’amour familial est maintenant au centre de la Rencontre mondiale des familles de Dublin qui, sous l’auspice de François, représentera une occasion pour approfondir la réflexion et le partage des contenus de l’exhortation apostolique post-synodale Amoris Laetitia.

Source Vatican News

 

IXème Rencontre mondiale des familles : https://www.worldmeeting2018.ie/fr/

Lettre du Pape François pour la IXème Rencontre mondiale des familles : https://w2.vatican.va/content/francesco/fr/letters/

Le programme de la IXème Rencontre mondiale des familles : https://www.worldmeeting2018.ie/fr/Programme

 

Prière officielle des familles pour la Rencontre Mondiale des Familles 2018

Dieu notre Père,
Nous sommes frères et sœurs en Jésus ton Fils,
Et nous formons une famille dans ton Esprit d’amour.
Bénis-nous dans la joie de l’amour.

Rends-nous patients et aimables,
Doux et généreux,
Accueillants à ceux qui sont dans le besoin.
Aide-nous à vivre ton pardon et ta paix.

Protège toutes les familles ,
Dans ton amour prends soin d’elles,
En particulier celles pour qui nous prions maintenant:

[en silence, nous prions pour les membres de nos familles et pour nos frères et sœurs en humanité].

Augmente en nous la foi,
Renforce notre espérance
Garde nous en paix dans ton amour,
Donne nous de rendre grâce pour le don de la vie partagée.

Nous demandons cela, par le Christ, notre Seigneur,
Amen.

Marie, notre mère et notre guide, prie pour nous.
Saint Joseph, notre père et protecteur, prie pour nous.
Saints Joachim et Anne, priez pour nous.
Saints Louis et Zélie Martin, priez pour nous.

Source Église de France

 

 

 

 

Nous contacter

Laissez nous un message !

En cours d’envoi

Diocèse de Reims - 2016 © Corinne Salmon

Familles diocèse de Reims

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?