L’Onction des malades

Autrefois appelé « Extrême Onction » il était remis aux personnes sur le point de décéder,
et était censé abréger leur séjour en purgatoire, puisqu’elles étaient « munies des derniers sacrements ».

Le Sacrement de l’Onction des malades a pour but d’aider les chrétiens à affronter les épreuves que la maladie ou la vieillesse peuvent générer, et à s’unir à la Passion du Christ.
Il se reçoit dans la foi, c’est la force que Dieu donne. Les grâces reçues sont nombreuses.

Les gestes de ce sacrement sont :
– l’imposition des mains
– la prière des malades
– l’onction avec l’huile des malades consacrée lors de la messe Chrismale de la semaine sainte.
Ces gestes expriment la miséricorde et la tendresse de Dieu qui redonne l’Espérance.
Bien qu’il se donne toujours pour les personnes en fin de vie qui le demandent, il est préférable de donner ce sacrement non dans l’urgence d’une mort annoncée, mais dans la conscience que la maladie ou la grande vieillesse ont laissée intacte.
La prière se vit avec les proches si c’est possible.

Ce sacrement peut être donné plusieurs fois à la même personne, peut faire l’objet d’une célébration communautaire ou être donné après l’homélie, au cours d’une messe.
Une préparation spirituelle pour faire le point dans sa vie est importante.

Pour la paroisse du Mont St Lié :
il est possible de recevoir ce sacrement au cours d’une célébration dominicale, d’une façon plus solennelle avec d’autres personnes, malades ou seulement vieillissantes.
Ou à domicile si la personne qui le demande ne peut se déplacer.

Pour tous renseignements à ce sujet, contacter l’abbé Coqueret

En savoir plus sur l’onction des malades