mot du 18 novembre

Ce week-end un peu partout en France des personnes expriment leur mécontentement. Avec de nouveaux prélèvements, l’augmentation de taxes, beaucoup se retrouvent en difficulté financière. De l’autre coté nous voyons un gouvernement qui cherche à enrayer une spirale de l’endettement, dont on sait qu’un jour ou l’autre, à ne pas faire de correction, nous nous exposons à des catastrophes. Dans ce climat de tension, la crispation se porte facilement sur les différences de moyens de vie, qui marquent nos sociétés, certains sont à l’aise quand d’autres ne parviennent pas joindre les deux bouts.

Aujourd’hui, la journée du secours catholique nous rappelle que se mettre à l’écoute de ces problèmes et de ceux qui en sont le plus affectés reste notre affaire à tous. Avec les autres associations caritatives, il en appelle à notre générosité.

À Chacun de voir comment il peut répondre à cet appel.

Claude Soudant