Noël

Une certaine nuit, soit en – 6 ou -7 avant notre ére.

Au milieu de la nuit, de la nuit des hommes, un petit enfant est né, sa mère est Marie, l’épouse de Joseph, le couple vient de Nazareth. Jésus est né nous dit st Luc, qui précise qu’il nous dit tout cela après s’est être soigneusement renseigné, près de Bethléem, dans une grotte où les bergers venaient passer la nuit avec leurs troupeaux, (naître ainsi) ce sont des choses qui peuvent arriver. C’est une nuit à part dans l’histoire de l’homme, parce-que ce jour là, pour nous les chrétiens, nous croyons qu’avec cet enfant, couché dans une étable, faute d’avoir pu trouver de la place ailleurs, c’est Dieu, qui, après son séjour dans le ventre de Marie, le voilà un être humain comme tout à chacun, est cette fois l’un de nous.

Cela s’est passé il y a 2000 ans. À la suite des prophètes, nous disons « Jésus vient nous sauver »

Claude Soudant

Le jour de Noël:

la nouvelle a fait le tour de monde, l’enfant de Marie, c’est Dieu lui même, qui est venu chez nous, chez les hommes. La nouvelle a circulé, des messagers sont allés au bout du monde l’annoncer. Des croyants, de tous les pays, se sont étonnés, émerveillés, ont voulu en savoir plus, comment peut-on dire telle chose. Voilà que celui qui est du ciel, où encore celui qui est le maître des forces qui nous entoure, le maître de la vie, maître de la vie et de la mort, s’est fait homme, entre dans l’histoire humaine pour attester du mystère de l’existence. Quelle joie d’être entrés dans cette confiance, quel émerveillement!

Claude Soudant

4e Dimanche de l’avent:

j’ai bien aimé ce qu’a dit notre évêque, dimanche dernier à Rethel. Il nous invitait à regarder autour de nous tous, ces gestes, ces attitudes qui apportent du « bien », même si ce « bien » semble peser bien peu dans ce temps qui est le nôtre aujourd’hui en 2018, face à l’ampleur des problèmes que nous rencontrons, où nous sommes, dans un sentiment d’être dépassés, et de ne plus y arriver: l’immigration, le réchauffement de la planète, la dette de nos pays qui n’en finit pas de croître, un déficit commercial qui se reproduit année après année … et tout le reste

. Marie elle aussi s’est mise en marche, à travers les collines de Galilée et de Judée. Son secret, c’est le petit enfant qu’elle vient d’accueillir en elle, Élisabeth, l’épouse du prêtre Zacharie, l’a compris et elle est émerveillée, « d’où m’est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ».

À notre tour entrons dans la joie de ces deux femmes, en nous émerveillant de tant de gestes où il y a du bien, et ceux qui les font.

Claude Soudant