Action Catholique des Femmes

Le défi de l’ACF est d’aller à la rencontre des femmes isolées pour leur donner le courage et les moyens d’exprimer leurs difficultés.
Sur le plan local, nous rappelons que nous existons en équipe locale à Verzy et qu’il existe 10 équipes locales sur le diocèse de Reims Sud. Nous nous réunissons une fois par mois sur un thème de réflexion choisi ensemble, parmi ceux que nous avons abordés : vivre dignement sa fin de vie, communication et solitude, les vocations. Parmi des sujets futurs : l’isolement des femmes, l’humour, le dialogue interreligieux… Mais nous constatons que nous avons besoin de sang neuf, de créer de nouvelles équipes pour continuer à vivre et à être au service des femmes.
Alors si vous avez envie de nous rejoindre et de tenter l’aventure ACF, voici nos contacts :

France LAPY, Beaumont : 03 26 03 91 69
Dominique POINSENET, Les Petites-Loges :
03 26 03 95 56, trésorière départementale.

Programme de Juin 2014 à juin 2018

L’ACF avait défini sur 3 années (Juin 2014-Juin 2018) son projet associatif sur le thème de « L’isolement des femmes, ses causes et ses conséquences ». L’action phare lancée par ce projet fut la réalisation d’un concours photos, suivie d’une exposition photos itinérante sur dans tous les diocèses. Cette exposition intitulée « Elles et seules » s’est déroulée à Reims en décembre 2016 à la Maison St-Sixte, puis au mois de juillet 2017 à la basilique St Remi. Elle a également tourné dans tous les diocèses de France en 2017. Des photos réalisées par nos adhérentes puis sélectionnées par un comité, toutes évoquant des situations de solitude des femmes. Un livre d’or qui était à disposition du public, nous laisse des témoignages touchants, voire poignants sur ce sujet parfois tant occulté dans notre société.

Suite à la rédaction du plaidoyer intitulé « Pour la juste place des femmes dans les instances décisionnelles de l’Église », terminée en juillet 2015, toutes les équipes départementales de l’ACF, étaient invitées à en faire la présentation auprès du public.

A Reims, nous l’avons présenté dans le cadre de la journée internationale des droits des femmes. Cette présentation s’est déroulée à la Maison St-Sixte le 7 mars 2017 en présence de notre Présidente nationale.

Notre plaidoirie reprend point par point les 4 chapitres du plaidoyer :

L’Alliance : Mieux exprimer la collaboration de l’homme et de la femme dans l’Alliance selon le respect des Écritures. Écarter les femmes est contraire à l’évangélisation.

Se former – former : Associer activement les femmes au discernement et à la formation des futurs prêtres.

Les discriminations dans la liturgie : Associer pleinement les femmes dans le service de la liturgie et des sacrements.

Les ministères ordonnés : Donner l’accès du diaconat permanent aux femmes et reconsidérer la réflexion sur le ministère sacerdotal.

Dissocier la gouvernance d’avec les ministères ordonnés.

Le nouveau projet associatif national pour 2017-2018, est l’écriture d’un beau livre recevant les témoignages de vie de ses adhérentes ainsi que leurs souhaits pour les femmes de demain. Il s’intitulera « Mots d’elles ».

Dans le cadre de la journée internationale des droits des femmes, l’ACF organisera le 9 mars 2018, à la Maison St Sixte, à 18h30, une conférence débat sur les femmes élues à laquelle participeront Catherine Vautrin, François Férat (sous réserve) et Véronique Genelle de l’Association « Elles aussi », dont la mission est de promouvoir la parité dans le monde des élus.

@@@@@@@@@@@@@@@@@@

En mars 2015, nous vous communiquions notre nouveau projet associatif sur les 3 années à venir : « L’isolement des femmes, ses causes et ses conséquences ». Nous avons mis en place un partenariat avec la Société St-Vincent-de-Paul. Puis nous avons organisé deux évènements : un café débat pour dialoguer et témoigner avec des femmes isolées et une conférence portant sur un bilan sociologique et sur les aides publiques menées par le département de la Marne contre l’isolement des femmes. Cette année, nous poursuivons ce thème sous l’angle de la spiritualité. C’est pourquoi, nous organisons, le samedi 23 avril 2016, un temps spirituel intitulé « Solitude et spiritualité » au monastère des bénédictines à St-Thierry, ouvert à toutes les femmes. L’année 2015 a été marquée aussi par la halte spirituelle de l’ACF à Lourdes ou 370 femmes  se sont rassemblées ainsi que la parution du plaidoyer de l’ACF, « Pour la juste place des femmes dans les instances décisionnelles de l’église ».

Une bonne nouvelle sur la paroisse : nous sommes sur le point de créer une nouvelle équipe intergénérationnelle de  5 à 7 femmes. Nous aurons alors deux équipes locales. En équipe locale, nous nous réunissons toutes les 4 à 6 semaines et réfléchissons sur un thème choisi parmi les sujets d’actualité ou selon les sensibilités du groupe (société, famille, spiritualité…). Là s’engage un débat qui nous permet d’exprimer notre vécu, notre ressenti quotidien. Avec notre aumônier, le Père Étienne, nous tentons, à la lumière de l’évangile, de faire un lien entre notre vie et notre foi. Une ou deux d’entre nous relèvent, de manière anonyme, nos paroles de femme et en font un compte-rendu qui est ensuite transmis au national. C’est bien pour favoriser et valoriser leurs paroles que les femmes en Acf se rencontrent. Ces réunions sont l’occasion de prendre le temps de réfléchir, de dialoguer, d’être à l’écoute. C’est l’occasion de s’accorder un temps de pause spirituelle où nous nous sentons chacune accueillies, respectées et écoutées.

Dominique POINSENET
Responsable départementale

La journée du samedi 23 avril 2016, nous organisons un temps spirituel intitulé « Solitude et spiritualité » au monastère des bénédictines à St-Thierry, ouvert à toutes les femmes. Si vous êtes intéressées, n’hésitez pas à me contacter au 03 26 03 95 56.

@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

Au printemps 2014, l’ACF organisait des murs de parole sur la question de la place des femmes dans les instances décisionnelles de l’église. Cette question était posée en vue de la rédaction d’un plaidoyer, en faveur de la place des femmes à part égale avec les hommes dans les lieux de décision de l’Église. Il était dans l’ordre des choses que notre mouvement ait l’audace de s’emparer de cette question car, comme l’a dit un évêque à une responsable de région : « si l’ACF ne s’était pas intéressée à la question, qui pouvait le faire ? »

Ce sont près de 3000 paroles qui ont été émises dans tous les diocèses. Elles ont servi à formuler des arguments basés sur des données concrètes, appuyés sur des références bibliques et théologiques mais aussi sur l’idée-force de l’alliance homme-femme. Cette démarche a été réalisée, cela est essentiel pour nous, dans un esprit de service de l’église.

De l’audace nos représentantes en feront  encore preuve lorsqu’elles remettront le plaidoyer aux responsables de l’église en France.

Le nouveau projet associatif défini sur les trois années à venir, porte sur « l’isolement des femmes, ses causes et ses conséquences ». Parce que rien n’est possible seul, pour réaliser ce projet l’ACF Reims s’est rapprochée d’une association partenaire, la société St Vincent de Paul qui intervient dans l’aide à toute détresse et dont le thème de l’année est également l’isolement.

Puis ensemble nous allons mettre en place un café-débat – qui aura lieu le samedi 21 mars, de 14h à  16h à la Maison Saint-Sixte de Reims – pour dialoguer et avec ces femmes dans l’isolement, car le défi de l’ACF est d’aller à la rencontre des femmes isolées pour leur donner le courage et les moyens d’exprimer leurs difficultés.

Sur le plan local, nous rappelons que nous existons en équipe locale à Verzy et qu’il existe 10 équipes locales sur le diocèse de Reims Sud. Nous nous réunissons une fois par mois sur un thème de réflexion choisi ensemble, parmi ceux que nous avons abordés : vivre dignement sa fin de vie, communication et solitude, les vocations, parmi des sujets futurs : l’isolement des femmes, l’humour, le dialogue interreligieux…. Mais nous constatons que nous avons besoin de sang neuf, de créer de nouvelles équipes pour continuer à vivre et à être au service des femmes.

Alors si vous avez envie de nous rejoindre et de tenter l’aventure ACF, voici nos contacts : France LAPY, Beaumont : 03 26 03 91 69 ; Dominique POINSENET, Les Petites-Loges : 03 26 03 95 56, trésorière départementale.