Intention de messe

Intention de messe ou faire dire une messe,
Un beau cadeau pour ceux que l’on aime ou que l’on a aimés.

Qu’est-ce qu’une intention de messe ?
C’est demander à l’Église (la communauté paroissiale) de prier pour quelqu’un qu’on aime (qu’on a aimé). C’est demander au Seigneur de lui venir en aide. Cette demande sera préciser au cours de la messe. (vous pouvez télécharger la fiche de demande, en bas de cette page)

Les différentes intentions :
Les intentions de messes sont diverses. L’intention de messe qui est la plus courante est de prier pour les défunts, pour qu’ils accèdent à la plénitude de la lumière de Dieu par l’action salvatrice du Christ actualisée dans l’Eucharistie célébrée. Pour les défunts, le prêtre peut citer l’intention au mémento des défunts dans la prière eucharistique. 

Mais ce n’est pas la seule intention possible. On peut prier :

– En action de grâce pour des jeunes mariés, pour des noces d’or
– Pour des nouveaux prêtres, pour un jubilé sacerdotal
– Pour un baptême, pour la venue d’un enfant, pour un anniversaire
– Prier pour nos défunts
– Prier avec un malade, une personne en difficulté, un parents, un ami …
– Pour une opération médicale importante
– Pour une guérison
– Pour un examen universitaire
– Pour les âmes du purgatoire…
Pour garder une certaine discrétion, on distinguera alors –si l’on veut- que l’on prie simplement pour une « intention particulière ».

L’offrande d’une messe
Demander une messe c’est aussi participer à la vie matérielle du prêtre.
Il n’est pas question de « payer » la messe (toute messe est sans prix !), mais de faire une offrande à l’occasion d’une demande de service. L’offrande conseillée par le diocèse est actuellement de 17 euros.
Ces offrandes assurent presque la moitié des revenus des prêtres de notre diocèse.

Une invitation
Aujourd’hui, ces demandes se font plus rares. Surtout parmi les jeunes générations. Nous sommes invités à redécouvrir le sens de cette prière ainsi que de cette solidarité pour la vie matérielle des prêtres.

Comment faire ?
Pour faire dire une messe, adressez-vous à votre maison paroissiale ou télécharger la feuille de demande, (ci-dessous) imprimez-la et retournez-la à votre maison paroissiale avec votre offrande. Vous pouvez aussi la déposer dans la quête le dimanche à la messe.

Pour aller plus loin :

INTENTIONS DE MESSES / FAIRE DIRE UNE MESSE

Toute messe est célébrée pour l’Église et le monde entier. Et, par conséquent, la messe n’a pas de prix. Mais dès l’origine, les fidèles ont voulu participer à l’Eucharistie par les offrandes en nature ou en espèces. Elles étaient destinées à assurer les frais du culte, la subsistance des prêtres, la vie de l’Église. C’est l’origine de la pratique des « honoraires de messes », qui date du 8ème siècle et qui s’enracine dans l’Ancien Testament où le prêtre recevait une part des sacrifices faits à Dieu. Le prêtre doit toujours « vivre de l’autel« . Le Code de droit Canonique légitime cette pratique (C. 945) et la réglemente (C.946). La vie matérielle de l’Église et de son clergé repose donc sur cette contribution volontaire des fidèles.

Pourquoi faire dire une messe à une intention particulière ?
Le sacrifice de la messe est une Eucharistie, c’est-à-dire une action de remerciement, de louange, et de joie pour le sacrifice de Jésus qui réconcilie l’homme avec Dieu. Il est offert en mémoire de l’Eucharistie que célébra Jésus Christ lui-même une fois et pour tous : « Ceci est mon corps livré pour vous. Ceci est mon sang versé pour la multitude ». Ainsi l’Église permet aux fidèles de s’associer plus étroitement à ce sacrifice offert pour tous par une intention particulière confiée au célébrant à qui on a toujours reconnu la possibilité de joindre cette intention particulière à l’intention générale.

L’offrande
Demander à ce qu’un prêtre célèbre une messe à une intention particulière est avant tout un acte de foi, de confiance et d’action de grâce à Dieu qui écoute notre prière. Le montant de l’offrande est proposé par l’Assemblée des Évêques de France. Mais, en aucun cas, la grâce reçue ne dépendra de la somme ! Ce montant proposé est actuellement de 17 € pour une messe ; de 170 € pour une neuvaine ; de 595 € pour un trentain.

Père Étienne RUHATIJULI.