Le baptême

Quand nous désirons devenir chrétien, nous demandons le baptême. Nous y devenons semblables à Jésus ; c’est notre carte d’identité, membres de l’Église, enrichis de la foi pour la vie éternelle. C’est le sacrement qui nous fait devenir enfant de Dieu et nous fait appartenir à l’Église, le rassemblement de la famille des chrétiens. Baptiser signifie « plonger » : nous sommes plongés en Dieu, Père, Fils et l’Esprit Saint.

Nous pouvons être baptisé à tout âge.Ce sacrement est marqué par plusieurs signes :
* le signe de croix sur le front du baptisé,
* l’eau qui baigne le baptisé,
* le cierge allumé
et l’onction du nouveau baptisé avec le Saint Chrème.

Chaque baptisé sera accompagné dans sa vie chrétienne par un parrain et / ou une marraine, témoins à travers même leur existence humaine. Avec les parrains et marraines, vous vous engagez à élever l’enfant dans la foi, à lui apprendre à garder les commandements de Dieu et à aimer comme Jésus a aimé. Le baptême est le premier sacrement qui ouvre l’accès aux 6 autres sacrements.

Dans la plupart des paroisses, le baptême des petits enfants se prépare avec une équipe de préparation au baptême. Vous serez accueillis aux maisons paroissiales. Pensez à l’extrait de naissance de l’enfant, à l’accord des deux parents, à l’extrait de baptême des parrains et marraines.

Pour les enfants d’âge scolaire, c’est souvent leur équipe de catéchèse qui les accompagne, avec quelques temps de préparation spécifiques.

Si l’enfant a plus de trois ans ou est scolarisé, une préparation un peu plus longue lui est proposée afin de prendre au sérieux sa liberté et sa réflexion.

Pour les adultes, l’accueil paroissial vous mettra en contact avec un prêtre qui concevra le cheminement catéchuménal.
Contactez le secrétariat de votre paroisse.

 

Le Baptême

 

Allez donc, de tous les peuples faites des disciples, les baptisant au nom « du Père et du Fils et du Saint-Esprit » (Mt 2819-20). Baptiser vient du grec « baptizein » = « plonger dans l’eau ». Le baptême met au contact de l’eau, comme Jésus baptisé dans l’eau du Jourdain. Comme Jésus enseveli dans la mort avant de ressusciter à Pâques.

Dieu regarde tout être comme un de ses enfants. Le baptême est une reconnaissance de cette paternité divine. Il est commencement d’une relation filiale. Et début d’une relation fraternelle en église. Le baptême est la porte qui ouvre l’accès aux six autres sacrements.

Le célébrant baptise en versant de l’eau sur la tête de l’enfant, du jeune ou de l’adulte en disant : « je te baptise au nom du Père, et du Fils et du Saint-Esprit ». En cas de nécessité, toute personne, même non baptisée, peut donner le baptême. On peut être baptisé à tout âge. Chaque baptisé est accompagné par un parrain et/ou une marraine. Ces personnes ne sont pas seulement témoins du sacrement conféré, mais appelés à accompagner leur filleul sur le chemin de la vie chrétienne.

Le baptême, comme tout sacrement, est composé d’une Parole de Dieu et d’un signe. Ainsi entendre la Parole de Dieu qui invite à l’amour filial et fraternel et accueillir le signe du don de Dieu dans le baptême (Mt 2819-20) font devenir disciples. « Convertissez-vous et que chacun se fasse baptiser au nom de Jésus-Christ » (Actes 2 37-38 ). C’est l’Église dont les disciples deviennent membres par le baptême et sont aussi appelés à devenir apôtres, c’est-à-dire témoins à travers même leur existence humaine.

Père Lucien Marguet