Le billet de notre Curé – Novembre 2018

** Il est là, Celui qui nous aime tant…**

Après l’institution de son Eucharistie, le Jeudi Saint, Jésus invite ses Disciples à prier avec lui au Jardin des Oliviers : « Restez ici et veillez avec moi » St Matthieu 26, 38. L’heure sainte du jeudi soir, en l’église St Jean-Baptiste, est simplement une réponse à cette invitation du Seigneur. Notre église de l’avenue Jean Jaurès devient alors notre Cénacle…notre Jardin des Oliviers. Nous exposons et nous adorons le Seigneur mystérieusement présent dans l’ostensoir…nous prenons le temps de nous exposer devant lui. « Il est là, celui qui nous aime tant. Il nous attend… » St Jean-Marie Vianney

L’amour donne du temps à l’être aimé. Le temps est la seule manière gratuite de montrer à une personne qu’on l’aime. Etre là, sans rien dire parfois… « Il me regarde, je le regarde » disait le Curé d’Ars. Prendre le temps d’ouvrir son cœur, d’exposer toute sa vie au Seigneur amoureusement présent dans son Eucharistie. Quelle formidable rencontre ! Jésus se fait proche de nous par son Eucharistie, il veut habiter au tabernacle par amour pour nous.

Il y a quelque temps, dans une homélie, notre Pape François soulignait fortement l’importance de l’adoration et il invitait à redécouvrir l’église, lieu de silence et de rencontre : L’église est le lieu où la communauté va prier ; louer, rendre grâce, mais aussi adorer le Seigneur. Et ça, c’est important…Pour que Jésus devienne le centre de notre vie, il est nécessaire de rester en sa présence devant le tabernacle ».

Dans l’Exhortation apostolique sur l’Eucharistie de février 2007, le Pape émérite Benoît XVI dit : « L’acte d’adoration en dehors de la messe prolonge et intensifie ce qui est réalisé durant la célébration liturgique elle-même » N°66. « Avec l’assemblée synodale, je recommande donc vivement aux pasteurs de l’Eglise et au peuple de Dieu la pratique de l’adoration eucharistique, qu’elle soit personnelle ou communautaire ». N° 67.

 Rendons grâce à Dieu qui, dans sa grande bonté, nous accompagne sur le chemin de la vie et se manifeste visiblement et réellement dans le grand mystère de son Eucharistie. Devenons, par amour, des adorateurs. « Entrez, inclinez-vous, prosternez-vous, adorons le Seigneur qui nous a faits. Oui, il est notre Dieu ; nous sommes le peuple qu’il conduit… » Psaume 94, 6.

Votre Curé, l’abbé Pascal Rodrigues.