Le billet de notre Curé – Octobre 2018

* Octobre, le mois du Rosaire*

Le 7 octobre, l’Eglise fête Notre Dame du Rosaire. A l’origine, cette fête était célébrée sous le vocable de Notre Dame de la Victoire, en action de grâces pour le succès des armées chrétiennes contre les Turcs à la bataille de Lépante en 1571. La liturgie témoigne de la confiance des fidèles dans la protection de la Mère de Dieu. Depuis le XVIe siècle, les catholiques ont coutume de réciter le rosaire durant le mois d’octobre.

Le rosaire contient intimement mêlées, deux formes de prières :

Une prière vocale : le « Notre Père » la prière que Jésus nous a apprise. Et le « Je vous salue Marie », qui n’est autre que la salutation de l’Ange Gabriel qui annonce la venue du Sauveur, texte donc tiré aussi de l’Evangile !   La répétition du rosaire nous aide à dépasser le niveau de l’intelligence (nos pensées sur Dieu), de l’imagination (nos projections, nos peurs…), de la mémoire (notre passé, nos ressentiments…), pour laisser remonter notre « cœur profond », lieu de la rencontre avec Dieu.

– Une prière mentale : tout en récitant, nous sommes invités à méditer, à contempler le Seigneur à travers le regard de Marie. Le Pape Paul VI, qui sera canonisé le 14 octobre prochain, rappelle que « sans la contemplation, le rosaire est un corps sans âme…La récitation du chapelet exige que le rythme soit calme et que l’on prenne son temps. Ainsi la personne qui s’y livre pourra mieux méditer les Mystères de la vie du Seigneur à travers le cœur de Celle qui fut la plus proche du Sauveur ». Exhortation Apostolique Marialis Cultus 1974.

« Si nous voulons être chrétiens, nous devons être marials »,disait le Pape François à Fatima en 2017. Il est frappant de constater combien les derniers papes sont marials. Nul n’ignore la grande dévotion à la Vierge Marie de St Jean-Paul II. Benoît XVI concluait toujours ses enseignements par une prière à Notre Dame.

Pendant ce beau mois d’octobre, chaque samedi, à l’église St Jean-Baptiste, il y aura à 8h30 la méditation du chapelet et la messe à l’autel de la Vierge Marie. Nous confierons à Notre Mère du Ciel toutes nos intentions, notre diocèse et particulièrement notre nouvel Archevêque.

Votre Curé. L’abbé Pascal Rodrigues.