Les jeunes du diocèse de Reims aux JMJ : jour 12

Des nouvelles de vendredi dernier que nous n’avons pu envoyer avant par manque de temps :

 

Quelle journée magnifique ! Malgré les rares averses qui ne faisaient que rafraîchir l’ambiance bouillante dont est habitée Cracovie depuis le début de la semaine, les pérégrinations de chacun dans cette ville chargée d’Histoire avaient aujourd’hui, pour la plupart d’entre elles, une dimension spirituelle unique. La venue du Pape est pour certains l’accomplissement d’un pèlerinage qui prône la jeunesse, l’ouverture et le dynamisme, c’est-à-dire à l’image même de François.

Le matin, nous avions rendez-vous avec Mgr Leborgne, Évêque d’Amiens, que nous avions déjà pu rencontrer à Lodz. Son intervention était profonde et remplie d’ardeur. Il a malheureusement dû faire face à une compétition de haut niveau, le pape François passant deux fois devant l’église, à l’aller et au retour d’Auschwitz, entrainant de nombreux jeunes présents pour la catéchèse à attendre au bord de la route.

Après avoir pris part à la messe, nous avons profité de la générosité de pèlerins Belges qui nous prêtèrent leur car pour nous rendre pour la première fois confortablement dans la capitale culturelle de la Pologne. Notre entière après-midi fut dédiée à la découverte de la ville, et notamment de ses églises, lieux intéressants historiquement mais aussi spirituellement. L’impressionnant silence qui règne dans l’église des Dominicains où sont exposées les reliques de Bienheureux Giorgio Frassati, saint patron de la jeunesse durant les JMJ, est un appel à la prière. D’autres prirent le temps de se restaurer et de prier dans les nombreux lieux où est exposé le St Sacrement alors que les derniers se mettaient déjà en route pour la plaine de Blonia où devait avoir lieu le chemin de croix avec le saint père. Le début était prévu pour 18 h 00 mais dès 15 h 00 les foules affluaient. Ce fut un beau temps de prière en union avec les communautés présentées au fur et à mesure des stations. Un petit moment artistique permettait aussi de donner du relief au chemin de croix. L’ambiance était plus ou moins recueillie en fonction des états de fatigue et de la sensibilité de chacun à la dynamique de la via cruxis.

Le grand rendez-vous est demain avec les retrouvailles de tous les pèlerins, la soirée de prière avec François puis la messe du lendemain. L’impatience grandit mais la fatigue à venir m’oblige à vous dire au revoir pour maintenant. Sachez que nous sommes très heureux d’être ici et que la Pologne est un pays magnifique.

En ce jour de la croix, nous nous unissons à tous les hommes qui souffrent à travers le monde et qui sont privés de l’Espérance que Jésus-Christ apporte.

Pour le diocèse de Reims,

Augustin et Élie

La suite très bientôt !

 

Pour le groupe du diocèse de Reims,
Augustin et Élie

 

[g-slider gid= »8340″ width= »800px » height= »534px »]