Les diacres, signes de la présence de Jésus ressuscité

Chers amis,

Le mois de juin nous fait basculer vers l’été. Il sera marqué de tous côtés, par des premières communions, des professions de foi, des confirmations, des mariages et des baptêmes. La résurrection du Christ une source jaillissante qui renouvelle l’humanité. Par sa puissance, nous devenons des fils et filles du Père, des témoins de l’amour de Dieu pour les êtres humains vécu jusqu’au bout par le Christ Jésus et vainqueur des forces de la mort et du mal.

Ce mois s’achèvera pour notre diocèse, par l’ordination de trois diacres permanents. Le présent numéro de Reims-Ardennes ouvre à nouveau le dossier du diaconat ermanent pour nous aider à comprendre de quoi il s’agit et “à quoi servent les diacres”. En réalité, avant tout, ils sont. Leur seule existence nous rappelle que le Christ s’est fait serviteur de tous. Il s’est abaissé pour cela, il s’est approché de nous au maximum, il en a subi les conséquences, et il a été exalté, non pour échapper à nos prises mais, pour faire des pêcheurs, ses frères et ses soeurs pour l’éternité, pour nous partager sa joie d’être fils du Père.

Nos trois frères qui vont devenir diacres permanents sont mariés et pères de famille. Ils ont une vie professionnelle. Ils acceptent d’être saisis par le Seigneur d’une manière nouvelle, alors qu’ils approchent de la maturité de l’âge adulte, ils l’acceptent pour le service du peuple de Dieu. Tous les baptisés sont des témoins du Christ : eux vont accepter d’être les signes de la présence de Jésus ressuscité.

Ils nous rappellent désormais que nous avons besoin pour vivre dans la résurrection de Jésus de sa présence à lui. Cette présence est parfois puissante comme dans les sacrements : elle est plus souvent discrète, impalpable. Le Seigneur venant à nous, nous fortifie pour nous envoyer à ce que nous avons à vivre. Nous ne pouvons aimer comme Jésus a aimé parce que Jésus lui-même vient à nous, vient au milieu de nous : que parce que nous entendons les commandements de Jésus de sa bouche même, à lui, le Vivant. A travers le ministère des diacres, le Seigneur ressuscité rend un peu palpable sa venue jusqu’aux pauvres, aux malades, aux méprisés, à ceux auxquels on ne pense pas toujours. Toute communauté court le risque de se concentrer sur son noyau dur ; les diacres permanents incarnent au milieu de nous le souci de Jésus ressuscité pour ceux qui osent à peine s’approcher.

Venez, frères et soeurs, chers amis, accompagner nos trois frères, le 23 juin, à la cathédrale; prenez-le dans votre prière; trouvez les moyens de leur manifester et de manifester à leurs épouses et à leurs enfants votre gratitude et à Dieu votre action de grâce.

+ Eric de Moulins-Beaufort

Nous contacter

Laissez nous un message !

En cours d’envoi
Diocèse de Reims - 2016 © Corinne Salmon - Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?