Vœux de Bonne Année de l’archevêque aux prêtres et aux diacres

Vœux de Bonne Année de Mgr Eric de Moulins-Beaufort aux prêtres et aux diacres et leurs épouses, le 18 janvier 2019 à la Maison St Sixte

Mgr Eric de Moulins-Beaufort a commencé à souhaiter à tous une bonne santé, en formant le vœu que chacun vive le plus longtemps possible. Toutefois, l’âge moyen du presbyterium avançant, les forces physiques ayant tendance à décliner, il y aura des transformations à vivre, avec la grâce de Dieu.

Notre pays traverse une période trouble. La fracture sociale que le Président Chirac avait déjà dénoncée, la réalité qui bouillonnait sans bruit, a émergé brutalement le 17 novembre dernier. Ce soulèvement, à n’en pas douter, est le signe d’une vraie crise spirituelle. C’est une crise spirituelle parce que le pouvoir d’achat ne suffit pas à faire le bonheur.

Sur les ronds-points se vit une fraternité. Les « Gilets Jaunes » révèlent en creux la solitude de beaucoup. “Quand je visite les paroisses, nombre de paroissiens me disent ne pas connaître de « gilets jaunes »“. C’est peut-être que l’Eglise ne rejoint plus tout le monde mais aussi qu’un certain nombre de nos concitoyens se sont extraits eux-mêmes de la vie sociale. Les rencontres dominicales nous aident à porter, à plusieurs, le joug de nos fardeaux. Nous chrétiens, avons- par grâce- entre les mains un trésor de consolation, de lumière, d’espérance. Cela ne permet pas de résoudre les problèmes, mais notre appartenance au Christ, renforcée par l’Eucharistie, nous permet de repérer ce qui mérite que nous nous engagions, de dépasser nos frustrations, de puiser de l’énergie et de la force pour agir. Nous devons partager ce trésor avec tous.

De plus, notre monde change : il est facilement angoissant. Les adultes ne peuvent pas indiquer aux jeunes de quoi sera fait le monde de demain. Il y a une inversion du temps, en tout cas pour la technique… Cependant, n’oublions pas que les adultes peuvent toujours aider les jeunes à comprendre ce qu’est aimer, partager, renoncer à eux-mêmes pour le bien des autres.
L’Eglise quant à elle, traverse la crise des abus sexuels. Ces derniers jours a eu lieu le procès du Cardinal Barbarin. J‘ai le sentiment que ce procès sera utile …

  • parce que les victimes ont pu exprimer leur souffrance publiquement, dans un lieu symbolique fort. Ils ont pu montrer combien la violence qu’ils avaient subie, avait été destructrice et quelle énergie ils avaient dû déployer pour la surmonter.
  • parce qu’il est vraisemblable que le Cardinal Barbarin a sous-évalué la nécessité d’une sanction, compte tenu de la gravité des actes, nombreux et répétés. On a pensé que les enfants allaient oublier !.. On s’est intéressé au prêtre fautif ( la miséricorde) en oubliant la nécessité d’une sanction. Même pour le coupable, il faut un repentir. Voir des prêtres incapables de reconnaître qu’ils ont fait du mal, pose une grave interrogation quant à la compréhension de la Foi. Le Christ n’est pas mort sur la croix pour édulcorer le mal, mais pour que l’on puisse en demander pardon. Reconnaître son péché implique une sanction. Ce dévoilement est un don qui permet à l’Eglise de se purifier, de se débarrasser de sa naïveté. Dieu est Lumière et Vérité. Ce moment difficile est promesse d’un cœur plus pur et sûr.

Je formule donc le vœu d’un rajeunissement constant de notre regard dans l’ascèse, la pénitence par ce qui vient de nos yeux ou par la nourriture. La question est de savoir comment nous menons le combat spirituel. Sans obsession mais dans la liberté. Ce que nous faisons pour approcher la réalité en face, est un don de Dieu pour nous, pour tous les hommes, et pour la fécondité de l’Eglise.


La rencontre s’est achevée par le passage en revue des événements marquants, prévus en 2019 dans le diocèse.

Le 2 février, Mgr Eric de Moulins-Beaufort se rendra à Revin, pour écouter les paroissiens et ceux qui le veulent bien sur les questions soulevées par les « Gilets Jaunes », suite à l’appel du Conseil Permanent de la Conférence des Évêques. C’est intéressant car nous avons peu d’occasions d’échanger sur des questions sociales dans l’Eglise. C’est une occasion de s’exprimer et de progresser même si cela nous bouscule. C’est un service à rendre à la société qui peut être d’un grand effet, si les chrétiens donnent une parole vraie et paisible, à condition de créer un bon climat. Mgr Eric de Moulins-Beaufort invite les paroisses à penser librement ce qu’elles peuvent faire.

Le 30 avril, célébration du 3ème centenaire de la mort de St Jean Baptiste de La Salle. Ce sont les fruits de la sainteté de l’Eglise de Reims, recueillis encore longtemps après ! Nous continuons à vivre de ce qu’il a semé : c’est un travail d’engendrement.

Le 23 juin après-midi, si tout est validé et Dieu aidant, nous devrions avoir la joie de célébrer des ordinations diaconales à la cathédrale.

Le 29 juin, en la solennité des saints Apôtres Pierre et Paul, Mgr Eric de Moulins-Beaufort ira recevoir le pallium à Rome. Celui-ci représente le lien spécial avec le successeur de Pierre. Le pallium est une bande de tissu de laine blanche placée sur les épaules, par-dessus la chasuble. Six croix de soie noire y sont brodées. Elles symbolisent les plaies du Christ en croix . La laine utilisée, symbolisant la brebis perdue portée sur les épaules du Bon Berger, est tondue sur deux agneaux bénis chaque année par le pape, le 21 janvier, jour de la fête de sainte Agnès, martyre romaine. Afin d’associer les fidèles et exprimer la synodalité dans l’Église, le pallium lui sera officiellement remis devant les évêques de la Province, le 6 octobre, jour de la St Remi, dans la Basilique St Remi.

En octobre- mois missionnaire– nous célébrerons comme le pape François nous y invite, les 100 ans de la Lettre Apostolique Maximum Illud, par laquelle le pape Benoît XV a relancé l’élan missionnaire après la première guerre mondiale.

Sainte année 2019 !

Synthèse d’Elisabeth Joubert

Nous contacter

Laissez nous un message !

En cours d’envoi
Diocèse de Reims - 2016 © Corinne Salmon - Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?