Le baptême

Dans la plupart des paroisses, le baptême des petits enfants se prépare avec une équipe de préparation au baptême.

Pour les enfants d’âge scolaire, c’est souvent leur équipe de catéchèse qui les accompagne, avec quelques temps de préparation spécifiques.

Les adolescents et les adultes suivent un parcours de catéchumènat, avec un accompagnement individualisé et en équipe.

Contactez le secrétariat de votre paroisse. Trouver ma paroisse …

 

Pourquoi le baptême ?


Quand nous désirons devenir chrétien, nous demandons le baptême. C’est le sacrement qui nous fait devenir enfant de Dieu et nous fait appartenir à l’Église, le rassemblement de la famille des chrétiens. Nous pouvons être baptisé à tout âge.

 

Ce sacrement est marqué par plusieurs signes :

– le signe de croix sur le front du baptisé,
– l’eau qui baigne le baptisé,
– le cierge allumé
– et l’onction du nouveau baptisé avec le Saint Chrème.

Chaque baptisé sera accompagné dans sa vie chrétienne par un parrain et/ou une marraine, témoins à travers même leur existence humaine. Le baptême est le premier sacrement qui ouvre l’accès aux 6 autres sacrements.

 

Les 3 temps pour préparer le baptême de votre enfant à l’Église

 

Vous avez décidé de demander le baptême de votre enfant à l’Église ? N’oubliez pas le temps de préparation ! Découvrez quelques éléments pour vous guider.

1 – Au moins deux mois avant le baptême :

Un laïc ou une laïque va vous recevoir à l’accueil du presbytère de votre paroisse, environ une demi-heure. C’est à la fois un temps administratif et de présentation de la démarche.

2 – Au moins un mois avant le baptême :

Vous allez rencontrer d’autres parents qui demandent le baptême pour leur enfant. Cela se passe souvent un vendredi soir, environ 1h30 dans une salle paroissiale avec l’équipe de préparation au baptême composée de laïcs.

3 – Avant le baptême :

Vous aurez ensuite une rencontre avec les parents qui demandent le baptême le même jour que vous, même heure, même lieu. Cette date est à déterminer avec l’équipe de laïcs qui vous a reçus lors de la précédente réunion. Vous pouvez de cette manière préparer le temps de la célébration ensemble.

**Quelques variations sur la démarche peuvent avoir lieu selon le fonctionnement des paroisses.

Que devez-vous savoir avant de venir ?

Mise à part des renseignements pratiques rien de plus.

Vous allez cheminer avec l’équipe de préparation et certainement découvrir l’amour de Dieu pour les hommes, ce qui fait le sacrement. Donc pas de questionnaire, pas de formulaire et encore moins d’interrogations ou d’examens !

Vous allez découvrir ensemble ce chemin vers le baptême car c’est vous qui engagez votre enfant, il est encore trop jeune pour choisir.

Vous allez reprendre les gestes et les rites du baptême et les remettre dans votre vie quotidienne (Bible, eau, vêtement blanc, huile, lumière). Par son fils Dieu vient vous aimer et vous sauver aujourd’hui. Vous n’êtes pas à regarder un Dieu d’il y a 2015 ans, ni pour dans 20 ans !

Alors doit-on être d’accord avec tout ?

Vous vous demandez peut-être si les équipes disent la même chose à tout le monde ? Ou «  A quoi ça sert de savoir tout ça » ?

Nous sommes tous différents, ce sont nos vies, nos époux/épouses, nos enfants dont il s’agit, automatiquement il y aura des paroles différentes, des points de vues différents. Mais tous vous vous retrouverez autour de l’amour de Dieu pour les hommes, autour de ce don gratuit. Le sacrement du baptême est un don !

Source http://www.web-mag-catho.fr/

 

Qu’est-ce que le baptême ?

 

“Baptême” vient du grec et signifie “plongée” dans la mort et la résurrection du Christ. Le baptisé décide de vivre de l’amour de Dieu.

Baptisé ou non, on est aimé de Dieu : le baptême c’est la réponse de l’homme à l’amour de Dieu. Ce n’est pas “une assurance-vie éternelle”, comme dit le Père Bruno Houpert. L’amour de Dieu est donné mais c’est à chacun de décider d’en vivre. Le baptême est une forme de reconnaissance de l’amour de Dieu. La première étape pour un catéchumène (c’est-à-dire l’enfant, l’adolescent ou l’adulte qui se prépare au baptême) c’est, lors d’une cérémonie, de frapper à la porte de l’église. Le célébrant lui dit alors : “Que demandez-vous ?” et le catéchumène répond : “La foi”. Ainsi, ne demande-t-on pas le baptême parce qu’on a la foi mais pour l’avoir. La foi est d’abord un don de Dieu, “ce n’est pas l’objet d’une connaissance acquise, même si c’est bien d’être formé et de connaître la vie de Jésus”, reconnaît le Père Bruno Houpert. Le baptême est une promesse de vie que l’on apprend chaque jour à déployer.

Le baptême est un sacrement qui peut, dans l’Église catholique, être donné par un évêque, un prêtre ou un diacre – tout homme ordonné. Pour le Père Bruno Houpert, “dans tout sacrement Dieu transforme ce que l’on est pour que l’on devienne le reflet de ce qu’il est, lui”. Au jour du baptême, le célébrant prononce des paroles sacramentelles : “Je te baptise au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit” en même temps qu’il verse sur le front du baptisé de l’eau. Symbole paradoxal, l’eau peut signifier tout autant la mort que la vie. Et le mot “baptême”, qui vient du grec, signifie étymologiquement “plongée”. Les premiers chrétiens étaient d’ailleurs plongés dans l’eau jusqu’à l’asphyxie pour en ressortir violemment et respirer à nouveau, “comme pour signifier que cette plongée dans la mort de Jésus nous donne sa vie”. Le baptême est une plongée dans la mort et la résurrection du Christ, pour vivre de cette promesse d’amour éternel.

Trois signes : la lumière, l’huile et le vêtement blanc. Au cours du baptême on tient allumé un cierge, synonyme de lumière, pour dire que Dieu éclaire notre vie. Le célébrant trace aussi une croix sur le front du baptisé avec du saint chrême. Cette huile parfumée à la lavande, que seul l’évêque consacre, peu de temps avant Pâques. Une onction pour dire que l’amour de Dieu a pénétré en lui. Le baptisé, enfin, porte un vêtement blanc pour dire avec saint Paul qu’il a “revêtu le Christ”. Le blanc est lié à ce qui est pur, grand et beau. Il est le signe que Jésus habite totalement en nous, que le baptême, comme tout sacrement, change radicalement notre être. Le baptisé peut désormais construire sa vie avec le Christ.

 

Nous contacter

Laissez nous un message !

En cours d’envoi

Diocèse de Reims - 2016 © Corinne Salmon

Familles diocèse de Reims

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?