Mot des Rameaux

Nous célébrons l’entrée de Jésus à Jérusalem, comme les foules il y a 2000 ans, pour revivre ce moment, nous marchons derrière la croix, la croix du malheur sur laquelle Jésus finira sa montée à Jérusalem, mais aussi croix de vie, croix de Pâques. Nous marchons derrière lui avec nos fragilités, fragilités d’une église mise en question de tant de manières en ce moment, fragilité de notre foi.

Les 62 11-12 ans qui renouvellent leur foi cette année, ont rédigé leur profession de foi, croire en Dieu Croire en Jésus vainqueur du mal et de la mort, croire en la force qui nous est donnée pour aimer à notre tour, les voilà, ils s’accrochent, hésitent, recommencent, ne savent plus parfois. Entourés, de ceux qui les accompagnent, de l’église avec ses fragilités, ils se mettent en route eux-aussi, derrière la croix pour avancer à la suite de Jésus.

Claude Soudant