Le 2 novembre, journée de prière pour nos défunts

Chaque année, le lendemain de la fête de la Toussaint, fête de tous les saints et saintes de nos familles, les chrétiens prient pour leurs défunts. Ils les recommandent à la prière de la communauté paroissiale.

Recommander nos défunts, c’est relire leur nom et leur prénom, affirmer qu’ils sont bien présents dans notre cœur et dans notre prière. Être inscrit sur un livre, être encore appelé par son nom et son prénom, c’est demeurer présent au milieu des siens, c’est être reconnu par les autres. Redire le nom de nos défunts, les “recommander à la prière de la communauté”, c’est manifester notre désir qu’ils restent inscrits au Livre de Dieu.

Toussaint et 2 novembre : quelle différence ?

La Toussaint est un jour de fête pour les catholiques : nous nous associons à la joie de “tous les saints” qui sont déjà au paradis auprès de Dieu. Certains sont connus : ce sont les saints que l’Église a canonisés. Mais ces saints “connus” sont une infime partie de tous ces “vivants du ciel”, de tous ceux de nos défunts qui sont déjà parvenus à la joie de vivre avec Dieu. Le 1er novembre, nous célébrons la sainteté et la joie de tous ces saints connus ou inconnus, qui continuent de veiller sur nous.

Le 2 novembre, les chrétiens prient pour les défunts qui ne sont pas encore au paradis.

L’Église nous enseigne que la prière de ceux qui sont encore sur la terre participe à cette préparation des défunts à la joie du ciel. C’est le sens de la prière pour les défunts. C’est très beau : cela veut dire que nous pouvons encore quelque chose pour ceux qui nous aimons et qui nous ont quittés.

C’est bien pour signifier cela, qu’à l’occasion de ces célébrations, un grand nombre de personnes se rendent dans les cimetières pour honorer leurs proches disparus et fleurir leur tombe. Abbé Pierre-Hervé Grosjean

 

Dans chacune de nos paroisses, des célébrations ou des prières seront organisées début novembre pour la recommandation de nos défunts. À cette occasion, il est de tradition de verser à la paroisse une offrande, dont le montant est libre. Certains souhaiteront également faire célébrer une ou plusieurs messes à l’intention de leurs défunts et ainsi les remettre entre les mains de Dieu. Lors d’une messe célébrée dans une de nos églises, le prêtre citera l’intention au cours de la prière eucharistique. Mais on peut aussi faire célébrer une messe à d’autres intentions : pour nos proches, notre famille, en demandant au Seigneur de les aider à passer un moment difficile ; ou encore en action de grâce à l’occasion d’un évènement familial important, une naissance, un mariage, pour une guérison ou encore pour la réussite d’un projet.

Le montant de l’honoraire versé pour la célébration d’une messe est fixé par l’Assemblée des Évêques de France. Il ne s’agit pas de “payer une messe”, car la messe n’a pas de prix, mais de participer ainsi à la vie matérielle de la communauté chrétienne et à celle des prêtres. Cependant, une difficulté financière ne doit jamais être un obstacle.

Dans chaque paroisses, des bénévoles se tiennent à votre disposition pour accueillir vos demandes et vous donner tous les renseignements nécessaires.

 

Nous contacter

Laissez nous un message !

En cours d’envoi

Diocèse de Reims - 2016 © Corinne Salmon - Mentions légales

Sacrements diocèse de Reims

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?