Le Sacrement du mariage : être signe de l’amour du Christ

L’Église a une vision exigeante du mariage : l’amour que se portent les époux doit être inconditionnel et d’une fidélité absolue. À l’image de l’amour du Christ pour l’Église.

Alliance d’un homme et d’une femme unis par un même amour, le mariage est l’un des sept sacrements de l’Église catholique. Le sacrement du mariage est le sacrement de l’accompagnement de l’amour humain. Si la vision de l’Église est exigeante, elle s’appuie sur la Bible. Or, à aucun moment les Écritures font état d’un modèle de couple.

 

L’amour humain, nous dit l’Église, ne se suffit pas à lui-même : il doit être soutenu et éclairé par le Christ

 

Pourquoi l’Église en a fait un Sacrement ?

Il a fallu du temps, 1 000 ans, environ, pour que le mariage soit inscrit au septénaire, c’est-à-dire inscrit dans la liste des sacrements. “L’Église a un peu résisté car il fallait donner une mission au couple, au nom du Christ”, explique le Père Sébastien Antoni.

C’est que le mariage en soi n’est pas chrétien. Il existait bien avant le Christ. Contrat passé entre un homme et une femme, qui officialise leur union, il était bien souvent une promesse échangée dans l’intimité du couple, sans témoin. L’Église a voulu une promesse devant témoin, qu’elle puisse protéger le parti le plus faible. “Et il y a 1 000 ans, c’était la femme qui était la partie la plus faible”.

Un amour éclairé par le Christ

En déclarant que l’amour que se portent les époux est à l’image de l’amour du Christ pour l’Église, et de l’Église pour le Christ, “l’Église a mis la barre très haute”, admet le Père Antoni. Les époux sont les signes pour  le monde de l’amour du Christ : c’est à dire un amour inconditionnel, d’une fidélité absolue et d’un engagement total. “C’est ce qui devrait être vécu pour un couple”. Or on le sait, tous les couples vivent des phases difficiles.

À la différence de tous les autres sacrements, dans le mariage ce n’est pas le prêtre ou le diacre officiant qui délivre le sacrement. Ce sont les époux qui se le donnent l’un à l’autre. “L’Église considère que le mariage se vit et se fait dans l’échange de consentements du couple”. Mais l’amour humain, nous dit l’Église, ne se suffit pas à lui-même : il doit être soutenu et éclairé par le Christ. Il ne s’agit pas juste de s’aimer l’un l’autre et d’ignorer le reste, le mariage chrétien donne au couple une mission. “Être agent de l’amour du Christ pour le monde”.

Les couples de la Bible ne sont pas des modèles

L’homme quittera son père et sa mère, il s’attachera à sa femme, et tous deux deviendront une seule chair (Mt 19, 5). “Certes, l’idée de fonder une nouvelle famille, de ne faire plus qu’un est dans la Bible. Quand on regarde les personnages de la Bible, ce ne sont pourtant pas des modèles. Dans la Genèse, on voit Adam accuser Ève, plus tard c’est David qui trompe sa femme, son fils Salomon entretient plusieurs épouses … Même Joseph et Marie vivent une histoire compliquée. Il y a là quelque chose de rassurant, surtout si l’on se trouve non conforme à un soi-disant modèle chrétien”(Source AELF).

 

Avec le Père Sébastien Antoni, prêtre de la congrégation des assomptionnistes, journaliste. Source RCF :

 

 

Préparer son mariage : http://www.catholique-reims.fr/famille/preparer-son-mariage/

Mon Mariage à l’Église : http://www.web-mag-catho.fr/

 

Nous contacter

Laissez nous un message !

En cours d’envoi

Diocèse de Reims - 2016 © Corinne Salmon - Mentions légales

Sacrements diocèse de Reims

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?