Cercles de silence

Les cercles de silence, en soutien aux personnes sans papiers


Depuis de nombreuses années, les médias nous apprennent la reconduite dans leur pays d’origine de demandeurs d’asile, de personnes gravement malades, de pères ou de mères d’enfants nés en France … Dans des avions, des passagers, des membres du personnel de bord expriment leur indignation vis-à-vis du traitement infligé à ces personnes sans papiers ; des parents, des enseignants s’insurgent lorsque des enfants sont retirés de leur école et enfermés en centres de rétention …

En 2007, le centre de rétention administrative* de Toulouse-Cornebarrieu a été agrandi ; dans le but de réveiller les consciences, en octobre 2007, les franciscains de Toulouse décidèrent de se lancer dans une manifestation particulière : pour attirer l’attention de la population et des pouvoirs publics sur le sort réservé aux personnes sans papiers dans notre pays, ils se rendirent sur la place du Capitole, posèrent sur les pavés une lampe-tempête (représentant les personnes retenues au centre de Cornebarrieu), et firent cercle autour de cette lampe. Après avoir repris à haute voix la prière pour la paix de saint François d’Assise, ils observèrent une heure de silence au milieu des passants, pour que chacun, manifestant ou passant, s’interroge sur son comportement vis-à-vis de ses frères et sœurs humains. De mois en mois, des dizaines, puis des centaines de personnes se joignirent à eux, en soutien aux personnes sans papiers.

Peu à peu, cette initiative fut reprise dans d’autres villes, de plus en plus nombreuses ; aujourd’hui, environ 130 cercles de silence se réunissent chaque mois en France. De nombreuses associations et organisations apportent leur soutien à ces cercles : la CIMADE, les Réseaux Education Sans Frontières, l’ACAT, le Service de la Pastorale des Migrants, la Ligue des Droits de l’Homme, le CCFD, le Secours Catholique, le Secours Populaire, Amnesty International, la FCPE, Emmaüs, Artisans du Monde, ATD Quart-Monde, le MRAP …

À Charleville-Mézières, le cercle de silence a lieu dans la rue piétonne le 4ème samedi du mois, de 15h à 16h.
A Reims, le cercle de silence a lieu sur la place d’Erlon le dernier mardi du mois, de 18h30 à 19h30.

François GAUDARD, participant au cercle de silence de Reims

* un des centres où sont retenues les personnes sans papier en attente d’une décision de renvoi.

 

Quelques liens :
http://cercledesilence.info/les_cer…
http://www.franciscainstoulouse.fr/
http://www.eglise.catholique.fr/egl…

 

Nous contacter

Laissez nous un message !

En cours d’envoi
Diocèse de Reims - 2016 © Corinne Salmon - Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?