Le billet de notre Curé – Septembre 2019

Le changement… !?

 

Le changement bouscule, dérange notre vie, nos habitudes…Il peut être vécu, pour les uns comme un renouveau, une chance, une espérance et comme une source d’angoisse pour les autres. Nous savons que rien n’est figé dans la vie, tout est en évolution, en éternelle transformation, une maturation qui sera une source d’épanouissement, de joie à la seule condition que je l’accueille avec confiance, humilité et surtout avec foi

Aujourd’hui, notre église diocésaine ne peut pas faire l’économie, l’impasse d’un certain changement pour poursuivre sa mission au cœur du monde présent. Le changement n’est pas facile, mais toujours possible si nous prenons conscience que sa porte ne peut s’ouvrir que de l’intérieur, chacun en détient la clef… Nos moyens humains sont peut être faibles, pauvres…mais si nous conjuguons nos forces, nos talents, nous répondrons avec joie à l’appel du Seigneur : « de toutes les nations faites des disciples…et moi, je suis avec vous, tous les jours, jusqu’à la fin des temps… » St Matthieu 28, 18-20. N’oublions pas que dans la Bible, « le petit reste du peuple d’Israël »  a été le signe visible, sensible que Dieu n’abandonne pas ses enfants…C’est avec Lui, par Lui et en Lui que nous sommes invités à vivre la restructuration de notre diocèse de Reims et des Ardennes.

 L’histoire de notre Eglise nous révèle que, tout au long des siècles, elle dut vivre de profonds changements, des réformes pour être dans le monde le signe que Dieu visite toujours son peuple. Dans notre diocèse, des hommes et des femmes ont été de grands réformateurs pour que notre Eglise diocésaine puisse poursuivre sa mission dans notre belle région. Par leur façon de vivre et d’être chrétiens ils ont été les témoins de Celui qui ne change pas : le Christ ! A nous de reprendre aujourd’hui le flambeau ! Nous écrivons ensemble une page de l’histoire missionnaire de notre diocèse…      

Notre Archevêque et son conseil nous proposent une réorganisation de nos paroisses : accueillons- la avec bienveillance, comme nous accueillerons nos nouveaux pasteurs avec bienveillance en janvier prochain…Surtout ne cédons pas à la peur et aux murmures qui ne construisent pas…Ne perdons pas notre temps à fixer notre regard sur le passé, parfois dépassé, mais contemplons la richesse du temps présent avec les yeux de la confiance, le bouclier de la foi et la joie de l’espérance…

Ce changement n’est pas figé, nous serons invités à vivre des temps de relecture, sous le regard de Dieu, pour le peaufiner, l’adapter afin qu’il puisse répondre aux exigences et aux attentes du monde d’aujourd’hui.

Un grand merci à ceux et celles qui donnent de leur temps pour que nos paroisses soient vivantes, accueillantes et rayonnantes.

Que les Saints et les Saintes de notre diocèse intercèdent pour nous auprès du Père…demandons au Fils bien aimé la puissance de son Esprit Saint, et que Notre Dame nous accompagne !

Votre Curé. L’abbé Pascal Rodrigues.